Innover par les usages

L’innovation radicale est fondamentalement risquée. De trop nombreuses innovations après un long processus de développement ne correspondent pas à aux besoins des utilisateurs ciblés et ne trouvent pas de place dans leurs pratiques, limitant ainsi leurs adoptions, et aboutissant à des échecs commerciaux. Pourtant de nombreuses méthodes de conception et de marketing existent pour réduire ces risques d’échecs. Néanmoins les méthodes les plus utilisées prennent très peu en compte les usages et passent ainsi à côté d’un élément central qui intervient dans l’adoption de l’innovation : un produit et services adaptés aux usages des utilisateurs ou qui pourra s’adapter à l’usage qu’ils souhaitent en faire. Les industriels doivent donc intégrer les paramètres du comportement humain dans leur stratégie technologique et commerciale. Autrement dit, un utilisateur avec sa personnalité, sa culture, son savoir-faire, son mode de vie. C’est que propose de faire l’approche française de conception par les usages en s’intéressant à la relation qui se produit, voire qui est susceptible de se produire, entre un utilisateurs et un objet en devenir. Elle s’est concrétisée par la mise au point de la méthode CAUTIC, issue d’un travail collaboratif dont l’auteur major est Philippe Mallein. La différence de cette approche avec le courant le la conception centrée utilisateurs est qu’elle s’intéresse prioritairement aux usages plutôt qu’aux utilisateurs. Il n’existait pas à ce jour d’ouvrage exposant en détail les fondements, la démarche et les outils pour opérationnaliser l’innovation par les usages, ce livre comble enfin ce manque :

Innover par les usages

Ouvrage collectif co-dirigé par Pascal Pizelle, Jonas Hoffmann, Cécile Verchère et Miguel Aubouy, par les Edition d’Innovation.

Le livre est disponible sur le site internet : www.innoverparlesusages.com

Continue Reading →