Construction identitaire et expérience de consommation dans Second Life

Quand j’évoque second life a mes collègues, ils s’étonnent, et posent la question : cela existe encore ? Cet univers a bénéficié d’une campagne médiatique extraordinaire mais il en est un peu victime aujourd’hui, comme on en parle plus, il n’existe plus. Et pourtant, il attire toujours un million de personnes par mois avec avec entre 40 000 et 80 000 connections simultanées. En 2009, les transactions sur second life ont même augmenté de 65% pour atteindre 567 M$, voilà un univers qui ne connait pas la crise économique.

L’intérêt pour cet univers a donc diminué, les internautes ont recherché six fois moins « second life » dans google en 2009 qu’en 2007. Néanmoins, les questions que posent cet univers restent d’actualité. Je viens d’assister à Montréal au colloque 2010, une odyssée de l’espace virtuel, dans le cadre de l’Acfas, et j’ai pu constater que les questions :  de l’avatar comme source d’information, du monde virtuels comme une réponse aux désirs inassouvis dans la vie réelle, ou ma présentation sur la construction identitaire, sont autant de questions qui interrogent aussi bien second life que notre vie dans le monde physique.

Depuis 2008, mon travail sur la construction identitaire dans second life et ses conséquences sur les études marketing de produits et services innovants a muri, il a abouti à un article dans Recherche et Applications en Marketing, vol. 24, n° 3/2009 : Les consommateurs des mondes virtuels : construction identitaire et expérience de consommation dans Second Life. (la version complète de l’article se trouve dans ma thèse : innover avec les utilisateurs)

J’en ai fait une synthèse pour l’Acfas avec le rajout des conséquences sur les études marketing, partie qui avait été supprimée dans l’article de RAM suite à une demande des relecteurs.

Construction identitaire dans les mondes virtuels

Dans les mondes virtuels, l’utilisateur agit dans le monde et avec les autres utilisateurs par la médiation d’un avatar. L’avatar est constitué d’un nom, d’une représentation 2D ou 3D et d’une fiche d’information sur l’individu du monde physique et ses groupes d’appartenances.
Selon Dominique Cardon, les mondes virtuels seraient une « Lanterna Magica » dans lesquels l’individu se cacherait derrière son avatar en découplant son identité réelle de celles qu’ils endossent dans le monde virtuel. Mais qu’en est-il réellement ? Quels sont les rapports entre un individu et son avatar ? L’identification à l’avatar participe t’elle à l’identité de l’individu ?
Une des hypothèses récente la plus intéressante sur l’identité, est que l’identité est un processus continu de construction entre le regard des autres et le regard sur soi se nourrissant en permanence du vécu de l’individu. Dans la société site « moderne », suite à une multiplication des rôles disponibles et à une plus grande marge de manœuvre dans la manière de les habiter, l’individu mettrait en place un processus de construction identitaire permanent. Dans ce contexte, les mondes virtuels pourraient être un outil disponible de construire identitaire de l’individu.
En s’appuyant sur une immersion pendant 4 mois dans Second Life et la réalisation de 34 entretiens en messagerie instantanée avec des résidents, nous avons repéré quatre postures identitaires du résident dans Second Life. Nous avons axé nos entretiens de façon à mesurer qualitativement les écarts entre l’identité de l’individu et l’identité d’avatar en s’intéressant aux différences morphologiques et comportementales, et la perméabilité de la frontière entre le monde virtuel et le monde physique.

Situation identitaire

Continue Reading →

29-30 novembre – Forum Innovation et Tourisme

On ne parle pas souvent d’innovation dans le tourisme. Pourtant c’est un secteur qui pèse lourd dans notre économie nationale et qui bouge très vite. En 2005, la France était encore la première destination touristique mondiale avec 75 millions de touriste devant l’Espagne et les Etats-Unis.

Cependant les chiffres sont trompeurs, les touristes ne viennent pas tous en France pour y passer des vacances, certains ne font qu’y passer. de plus, des pays « émergeants » commencent à avoir des offres de qualité qui attirent de plus en plus de touristes. La Chine par exemple était la quatrième destination mondiale en 2005.

Le monde du tourisme est plutôt conservateur, il s’engage difficilement dans des innovations majeures, la versatilité du client et la saisonnabilité des activités sont de véritables freins à l’innovation.

Ce forum, initié par la Région Rhône Alpes, deuxième région touristique française, se propose donc de réflechir sur l’avenir du tourisme afin de permettre à nos entreprises de garder une longueur d’avance.

La première édition se tiendra le 29 et 30 novembre 2007 à Lyon.

Voir sur le site Innovation et Tourisme

Pour ma part j’interviens dans les ateliers du vendredi entre 11h et 14 h 30. Atelier dans lequel je présenterai le tourisme virtuel sur Second Life.